Can féminine 2016: Les Nigérianes conservent le trophée

La joie des joueuses nigérianes. (Photo DR)

Un but de Désirée Oparanozié (84e) a permis aux Super Falcons de battre le Cameroun à domicile et de remporter le titre continental pour la dixième fois.

Le football est bien brutal, doivent se dire les Camerounaises. Sur leur terre, les Lionnes Indomptables se sont inclinées (0-1) ce samedi 3 décembre en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine Cameroun 2016. Longtemps dominatrices, les pouliches de Carl Enow Ngachu ont manqué de réalisme face au but adverse. Le seul tir cadré nigérian venu de l’attaquante Désirée Oparanozié a brisé pour la deuxième fois d’affilée –après la finale de 2014 en Namibie- le rêve des Lionnes. Le Nigeria obtient au passage leur dixième étoile dans la compétition.

Domination des Lionnes

La première période est largement dominée par les Camerounaises. Celles-ci ne se procurent  pas moins de trois occasions de but durant les dix premières minutes. Gabrielle Abouti Onguéné s’offre un rush, en éliminant au passage quatre adversaires, mais sa frappe passe près du montant droit de Jonathan. Deux minutes plus tard, la gardienne nigériane est mise à contribution lorsqu’elle repousse en corner un centre rentrant sur un coup de pied arrêté de Sonkeng. Sur le corner suivant cette action, Gaëlle Enganamouit place une tête au dessus du cadre nigérian.

La gardienne camerounaise n’est vraiment inquiétée durant cette première phase. Elle est régulièrement couverte par les deux défenseuses axiales –Manie et Awona- lors des incursions nigérianes. Ses coéquipières sont toutes proches d’ouvrir la marque à la 34e minute, mais Alaba Jonathan remporte le face-à-face proposé par Madeleine Ngono Mani.

La deuxième période démarre sur le pied côté camerounais. Sur un coup franc direct, le tir de Gaëlle Enganamouit passe tout au-dessus de la barre de Jonathan. Même épilogue lorsque après un léger cafouillage dans la surface nigériane, la lionne n’ouvre pas assez son pied pour battre la portière nigériane. Idem lorsque sur un face-à-face Gabrielle Onguéné livre une frappe qui manque de puissance (83e).

Le calvaire nigérian prend fin une minute après l’action de but camerounaise. Sur un dégagement de la tête manqué par la capitaine camerounaise, Désirée Oparanozié se joue d’un double-crochet de Tcheno avant de lâcher une frappe qui passe sous l’aisselle de Annette Ngo Ndom. Le plus important de ses trois buts dans la compétition puisqu’il permet aux Nigérianes, de repartir victorieuse de cette douzième édition de la fête du football au féminin sur le continent.

Par Ange Atangana