Energie électrique: La Tanzanie va importer 400 MW d’Ethiopie pour le développement de son industrie

Un barrage en Ethyiopie(Photo DR)

L’accord a conclu lors d’une visite du Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn chez le président tanzanien John Magufuli va permettre de réduire le déficit énergétique de cette nation Est-africaine.

La Tanzanie dispose actuellement d’une capacité installée de 1570 mégawatts d’énergie. Seulement, le pays ne produit que le tiers de cette capacité à cause de la sècheresse qui entraine la baisse du niveau de l’eau de ses barrages hydroélectriques dont il dépend. Car, la plupart d’entre eux sont situés dans des zones exposées.

De plus, la Compagnie nationale d’électricité-Tanesco-dans son fonctionnement, rencontre d’énormes difficultés dues à des décennies d’ingérence politique et de mauvaise gestion rythmées par des ventes à perte, des fuites de transmission et des vols. Une situation qui a plongé l’entreprise dans une situation de sous production avec des incidences sur sa croissance industrielle.

Conscient de cette situation de crise énergétique, le gouvernement a mis en place de nombreux programmes visant à pallier à ce déficit dont le programme de développement d’énergie initié en 2005. Il a pour objectif d’augmenter la production électrique du pays à 17,346 MW grâce à l’hydroélectricité, le vent et les ressources géothermiques et s’étale sur une période de 2005 c’est-à-dire jusqu’en 2020. Par ailleurs, le pays ambitionne accroitre sa production énergétique de 2000 MW d’ici 2018 à l’aide du gaz naturel.

Cependant, le gouvernement tanzanien résolu à résoudre ce problème ne s’est pas limité à ces deux programmes. En plus d’eux, John Magufuli a obtenu l’accord d’importation de 400MW d’énergie électrique depuis l’Éthiopie lors de la visite de son premier ministre Hailemariam Desalegn en Tanzanie.

Par Nathalie Kédé