Egypte : L’Etat d’urgence décrété pour trois mois dans le pays

 

La décision a été prise par le président Abdel Fattah al-Sissi à la suite à d’attentats mortels à la bombe perpétrées dimanche 9 avril à Alexandrie et au Caire contre des chrétiens.

Les deux attentats dirigés contre des églises coptes et revendiqués par l’Etat islamique ont causé la mort d’au moins 44 personnes ainsi que des dizaines de blessés.
La première explosion a eu lieu en fin de matinée près de la capitale égyptienne, au premier rang près de l’autel dans l’église Mar Girgis de Tanta durant la célébration des Rameaux. Le second attentat s’est quant à lui déroulé quelques heures plus tard à l’église Mar Morcos d’Alexandrie.
La communauté copte, en communion avec le peuple égyptien et  la communauté internationale, condamnent fermement ces actes « lâches ». Le patron de l’église catholique, romaine le pape François, tout aussi indigné, a adressé ses condoléances à son homologue sa sainteté Tawadros II, pape copte et la nation égyptienne toute entière. Rappelons que ces attaques ont été perpétrées 19 jours avant le voyage du Souverain pontife en Égypte.  
Abdel Fattah al-Sissi, face à cette menace, a décrété trois mois d’état d’urgence. Au cours de cette période, une série de procédures vont être prises. Parmi elles : l’élargissement considérable des pouvoirs de la police en matière d’arrestation et de surveillance.  
Par Nathalie Kédé