Arabie Saoudite : La Royaume opte pour la production de l’énergie verte d’ici 2023

L'énergie verte verte comme nouvelle source énergétique de l'Arabie Saoudite (Photo DR)

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de sa politique de diversification de ses secteurs énergétiques et économiques engagée au lendemain de la chute des coûts de pétrole.

Les objectifs escomptés par l’Arabie Saoudite sont la  production de 10% de son énergie à base des ressources renouvelables et l’exportation des technologies d’ici 2023. Pour ce faire, le ministre de l’énergie saoudien Khaled Al-Faleh, a lors d’un forum organisé sur l’investissement dans les énergies renouvelables à Riyad le 17 avril dernier, annoncé la mise en route prochaine d’une trentaine de projets d’énergies propres d’une capacité totale de 10 000 mégawatts –MW-.

Estimant le coût total des travaux à 50 milliards de dollars, il a donné le coup d’envoi d’un appel d’offres pour la construction d’une première centrale solaire et d’un parc éolien respectivement de 300 et 400 MW de capacité.

Cette révolution censée soutenir l’économie du royaume saoudien est une des mesures de la vision 2030. Elle a été initiée par le vice-prince héritier du royaume Mohammed ben Salmane, en guise de solution à la crise économique engendrée par la chute des coûts de baril de pétrole qui ont affectés le financement de sa politique sociale.

Espérons que cette vision en cours depuis 2016, permettra au royaume de diversifier son économie, multiplier les investissements hors du secteur énergétique à l’intérieur du pays afin d’entrée dans une ère économique caractérisée par des sources de revenus diversifiées.

Par Nathalie Kédé