Ouganda: Le pays lance la construction de son pipeline

L’Ouganda va se lancer dans l’exportation du pétrole grâce à son nouveau pipeline. (Photo DR)

L’oléoduc, dont les travaux ont débuté le 5 août 2017 à Tanga, va permettre l’exportation du brut ougandais par la Tanzanie.

Long de 1445 km, le canal va notamment servir à l’exportation du pétrole brut ougandais -venant de la région de lac Albert- à partir du port de Tanga en Tanzanie. D’un montant de 3,5 milliards de dollars, le pipeline devrait entrer en service dès 2020 et assurer le transport de 200 000 litres de pétrole par jour. Ses travaux de construction ont été lancés le 5 août 2017 en présence du président ougandais, Yoweri Museveni, et son homologue tanzanien John Magufuli.

La construction de cet ouvrage a été confiée à un consortium d’entreprises étrangères. Il s’agit du français Total exploration and production, du chinois Cnooc et du britannique Tullow oil. A en croire les autorités ougandaises, les avantages fiscaux offerts par la Tanzanie ont justifié son choix pour le transport de l’or noir. Ceci alors que le pipeline devait initialement passé par le Kenya voisin. Avec l’accord signé le 26 mai 2017, on sait par exemple que l’Ouganda ne paiera que 12 dollars à la Tanzanie pour le transit de son pétrole.

Les réserves de pétrole brut ont été découvertes dans la région de lac Albert –ouest de l’Ouganda- en 2006. Depuis, les autorités locales veulent les mettre en évidence pour tirer de nouvelles recettes hors café, principal produit à l’exportation. Malgré la baisse continue des cours du pétrole, les voisins tanzaniens et ougandais comptent sur le nouveau pipeline pour booster leurs économies.

Par Ange Atangana