Egypte : Le délai d’obtention des licences pour les entreprises ramené à 30 jours

La mesure annoncée le 13 août 2017 par le ministère égyptien du Commerce et de l’industrie vise à encourager les investissements en perte de vitesse dans le pays depuis la chute de Hosni Moubarak en 2011.

C’est une bonne nouvelle pour les potentiels investisseurs en Egypte. Les autorités locales ont en effet décidé le 13 août dernier de raccourcir le délai d’obtention des licences à 30 jours, contre 600 jours auparavant ! Pour le ministre du commerce et de l’industrie Tarek Kabil, cette mesure va accroitre les investissements –locaux et étrangers- en baisse depuis 2011 en Egypte. Aussi selon lui, il s’agit d’une « véritable révolution » qui va faciliter l’implantation de nouvelles industries au pays des Pharaons.

Cette décision ministérielle intervient alors que les critiques se faisaient plus vives de la part des entreprises. Celles-ci se plaignaient du temps nécessaire pour obtenir un permis et une licence au sein de cette nation arabe : soit 600 jours. Avec le nouveau délai variable entre 7 et 30 jours, on peut dire que la nouvelle loi vient faciliter leur installation en Egypte. Toutefois, Tarek Kabil précise que « le délai pour 80% des entreprises n’excèdera pas une semaine ». Les autres 20% peuvent atteindre 30 jours en fonction des risques pour la santé et de l’environnement.

Le raccourcissement des délais de licences intervient après les réformes exigées par le Fonds monétaire international –Fmi- lors du prêt de 12 milliards de dollars contracté auprès de lui par l’Egypte en novembre 2016. Par cette mesure, le gouvernement égyptiens également d’améliorer le climat des affaires. Le pays est actuellement 122e sur 190 de l’indice 2017 du classement Doing Business de la Banque mondiale pour la facilité de faire des affaires.

 Par Ange Atangana