Arabie saoudite : Neom, la ville futuriste à 500 milliards de dollars

Ce mégaprojet a été présenté mardi le 24 octobre 2017 par le prince Mohammed ben Salmane en ouverture du Future investment initiative à Riyad.

L’Arabie saoudite prépare la construction d’une zone de développement économique au nord-ouest du pays, sur les bords de la mer Rouge. Dénommé Neom, ce vaste projet d’une superficie de 26 500 km2 a été présenté mardi le 24 octobre 2017 à l’ouverture du Future investment initiative qui se déroule jusqu’au 26 octobre prochain à Riyad.

D’un coût estimé à plus de 500 milliards de dollars, Neom s’inscrit dans la « Vision 2030 » du prince Mohammed ben Salmane, par ailleurs président du Conseil économique et du développement. A en croire le prince héritier, la future cité sera équipée de la dernière technologie des drones, parkings et diverses infrastructures. Le plan de la ville prévoit également un pont sur la mer Rouge pour relier le royaume à l’Egypte.

Réduire la dépendance au pétrole

En tant que grand exportateur mondial de l’or noir, le royaume d’Arabie saoudite est frappé par la crise actuelle des cours du pétrole. Depuis 2016, le prince Salmane a initié le programme « Vision 2030 ». Celui-ci vise notamment à diversifier l’économie saoudienne très dépendante du pétrole en engageant de nombreuses réformes, dont la vente dès 2018 de 5% des parts du géant pétrolier Aramco.

S’agissant du projet Neom, un communique précise qu’il sera financé par le fonds souverain saoudien, le gouvernement et les investisseurs locaux et étrangers, notamment américains.

Par Ange Atangana