Algérie: La dette intérieure bientôt réglée.

Le chef de l’Etat algérien a donné cette instruction lors du dernier Conseil des ministres dans l’optique de rassurer les investisseurs.

Le paiement de la dette intérieure est une préoccupation majeure du gouvernement algérien. Estimée à près de 4 millions de dollars, celle-ci doit être réglée aux entreprises publiques, privées locales et étrangères. Ces entreprises pour la plupart dans le secteur des Btp, ont réalisé de nombreux projets dans le pays tels les logements, les écoles et les infrastructures de base. Réuni en Conseil de ministres avec son gouvernementle 22 novembre 2017, le président Abdelaziz Bouteflika a donc ordonné le règlement de cette dette envers ces entreprises.

« Le Chef de l’Etat a instruit le gouvernement de prendre les dispositions appropriées pour assurer, sans délai, le paiement des créances détenues par  des entreprises publiques, privées et étrangères ayant fourni à l’Etat des  prestations en biens ou en réalisations », indique le communiqué publié à l’issue du Conseil. Cette décision intervient trois mois après une annonce similaire du premier ministre Ahmed Ouyahia. Ce dernier indiquait que ce recouvrement devrait permettre d’injecter plus de 8,6 millions de dollars dans le réseau bancaire. Une garantie qui justifie sans doute l’ordre de l’accélération dans le paiement de cette dette.

Toutefois, sauf surprise, ce remboursement ne devrait pas être effectué avant l’année prochaine, puisqu’il figure dans la loi des Finances 2018.

Par Nathalie Kédé