INNOVATION: DES ROUTES CONSTRUITES AVEC DES PLASTIQUES RECYCLÉS AU GHANA

L’initiative est du jeune ghanéen Nelson Boateng qui entend fabriquer des pavés à partir de ces plastiques recyclés, afin de contribuer au développement des voies de communication terrestres dans son pays.

Le Ghana produit 22.000 tonnes de déchets plastiques par an mais seulement 2% sont recyclés, le reste finit dans les sites d’enfouissement. Ce constat a été fait par Nelson Boateng. Pour diminuer les conséquences écologiques des plastiques jetés dans les rues d’Accra, ce jeune ingénieur a proposé la fabrication des pavés avec cette matière, pour construire les routes.

Sa société  propose ainsi, des produits tels que l’asphalte produit à partir du plastique broyé (70%) et du sable (30%). Ce produit « s’avère plus solide que les blocs de béton »utilisé d’habitude pour faire des trottoirs ou paver des routes, assure-t-il.

Outre la solidité, ses produits ont aussi l’avantage d’être moins coûteux. Les pavés en plastique recyclé sont par exemple vendus à un dollar la pièce, contre 1,50 dollar pour ceux en béton.

L’ingénieur affirme qu’il peut utiliser tous types de plastiques. Sa société Nelplast Ghana Ltd, encore en phase de test,  produit, faute d’équipements suffisants, 200 blocs par jour avec 200 tonnes de matière première.

Alors que  les débats sur l’interdiction des emballages plastiques se font de plus en plus houleux, Nelson Boateng reste optimiste et espère plutôt le soutien du ministère ghanéen de l’Environnement, qui a déjà utilisé ses pavés dans un quartier de la capitale.

Par Joseph Essama