Niger : Un nouvel opérateur de télécommunication dans le pays

Dotée d’un capital initial de 23,5 milliards de FCFA, Niger-Télécom, la nouvelle société publique, a officiellement débuté ses activités commerciales le jeudi 19 avril 2018 à Niamey.

Annoncé depuis septembre 2016, le projet de la nouvelle compagnie nigérienne de télécommunication est désormais une réalité. Lancée le 19 avril par les autorités nigériennes, Niger-Télécom a selon le premier ministre nigérien, Brigi Rafini, tout pour réussir là où les précédents opérateurs ont échoué.

La nouvelle compagnie est le résultat de la fusion entre deux grandes compagnies nationales, Sonitel et Sahelcom. Le gouvernement avait dû prendre cette décision pour rompre avec les difficultés financières de ces compagnies et répondre au retard qu’elles accusaient face aux autres opérateurs exerçant dans le pays. Les deux opérateurs ont alors été dans le rouge de 2010 à 2015, avec un résultat net négatif d’environ -2,5 milliards de francs CFA chacun en 2013. Malgré les efforts des autorités nigeriennes pour stabiliser les deux entreprises, rien n’a changé à la situation. La fusion devenant ainsi la seule solution appropriée. C’est donc une lourde tâche qui attend la nouvelle structure.

Créée dans un besoin de redynamisation du secteur national des télécommunications ainsi que de mutualisation des ressources techniques, financières et sociales dans le pays, Niger-Télécom a plus d’un défi à relever. L’entreprise a pour ambition d’offrir à sa clientèle le meilleur service internet. Ce qui l’a amenée à augmenter sa capacité pour faire face aux soucis récurrents de qualité reprochés aux opérateurs de téléphonie dans le pays.

Abdou Harouna, le directeur général de la nouvelle compagnie, a également révélé que la densification et l’extension du réseau mobile dans tout le pays seront réalisées au cours de cette année. De même que l’extension du backbone national en fibre optique, la construction d’un Data Center sécurisé de dernière génération, en plus des produits E-money et le roaming qui permettront à un abonné Niger-Télécom de joindre et/ou d’être joignable à partir de plus de 600 localités à travers le monde.

Doté jusqu’ici de près de 400 000 abonnés, le nouvel opérateur a pour principaux concurrents Airtel Niger qui compte près de 4 millions d’abonnés, Moov de Maroc Telecom avec ses 2.114.000 d’abonnés et Orange Niger avec ses 1.868.000 clients. Avec un personnel dépassant de loin l’ensemble des personnels des trois autres compagnies concurrentes, des infrastructures de qualité et un patrimoine assez important, l’entreprise bénéficie de toutes les ressources nécessaires pour repartir de plus bel à la conquête du marché nigérien à armes égales avec les autres opérateurs.

Par Hermine Anenigne