Sénégal : Le gouvernement évite une année blanche dans le pays

La revalorisation des indemnités de logement qui constituait depuis plus de quatre mois le principal point de revendication des enseignants, a été finalement acceptée.
La crise scolaire au Sénégal vient de connaitre un dénouement heureux. En effet, face à la pression syndicale, le gouvernement a fini par lâcher du lest en acceptant de revaloriser les indemnités de logement des enseignants. Désormais, cette indemnité passe de 60 000 F Cfa à 100 000 F Cfa. La décision prise par le gouvernement de Macky Sall sauve l’année scolaire d’une année blanche dont les dommages collatéraux auraient été incommensurables.

Le président de la République a décidé « une revalorisation significative de l’indemnité de logement allouée aux enseignants à 100.000 FCFA par mois et par enseignant », lit-on sur le communiqué qui a sanctionné la rencontre entre le Président et les responsables syndicaux. L’augmentation se fera de manière progressive, notamment 15.000 FCFA à compter d’octobre 2018, 10.000 FCFA à compter de janvier 2019, et 15.000 FCFA à compter de janvier 2020.

C’est cette deuxième rencontre tenue le 27 avril dernier entre le président de la République et les Syndicats d’enseignants, (le Saemss, le Cusems, le Sels/A et l’Uden) qui aura été la bonne. Bien avant cette rencontre, c’était le flou total. La guerre par presse interposée entre l’Etat et les syndicats d’enseignants, les plus représentatifs dénommés G6, faisait rage. Les autorités religieuses, coutumières du jeu de la médiation de même que des Organisation non gouvernementales (ONG) du pays, ont dû intervenir à plusieurs reprises mais en vain.

Depuis le déclenchement de leur mouvement d’humeur au mois de janvier 2018, les enseignants n’ont pas reculé d’un iota. Leur plateforme revendicative qui date de 2014 contenait une trentaine de points. Mais ce qui a provoqué leur ire, ce sont les indemnités de logements. Pour les syndicats d’enseignants, les indemnités de logement doivent être égales pour tous les fonctionnaires de l’Etat. Ce que le gouvernement ne voulait pas entendre.

Aujourd’hui, même s’il n’y a pas un alignement pour tous les fonctionnaires sénégalais, les enseignants ont noté une augmentation plus ou moins significative de leur indemnité de logement. Ce qui va leur permettre de retourner normalement dans les classes pour le reste de l’année.

Par Khalifa Kane