Mondial 2018 : La Croatie peut-elle vaincre le signe indien face à la France?

Les deux nations européennes vont s’affronter en finale le 15 juillet prochain après leurs succès respectifs contre la Belgique (1-0) et l’Angleterre (2-1). Il s’agit de la seconde confrontation en Coupe du monde entre la France et le Croatie, 20 ans après celle de 1998 qui a avait vu la victoire des « Bleus » à domicile lors d’une demi-finale renversante.

Vingt ans. C’est le temps qu’il aura fallu attendre avant de revoir la France et la Croatie s’affronter dans une Coupe du monde. Cette année, leur rencontre a une saveur particulière : l’une des deux équipes a l’occasion d’être sacrée championne du monde. Plus qu’une simple finale, cette affiche donne l’occasion aux Croates de prendre leur revanche sur les Français qui les avaient éliminés lors de la seule demi-finale de Coupe du monde qu’ils ont disputé. C’était en 1998, lors du Mondial organisé en France et où ils s’étaient inclinés (2-1) après avoir pourtant ouvert le score.

Avantage aux Bleus

En Russie, dimanche prochain, la bande à Luka Modric aura donc l’occasion de rectifier le tir et de ramener le trophée Jules Rimet à la maison pour la première fois de son  histoire. Pour l’instant on n’en est pas encore là. Au vu des cinq différentes confrontations entre les deux équipes, la Croatie affiche une pâle copie : elle n’a jamais battue l’équipe de France. Les « Vatreni » (Flamboyants) n’ont arraché que trois matches nuls et ont été défaits deux fois.

Outre ces facteurs historiques non négligeables, il faut ajouter que les Croates ont plus de minutes dans les jambes que les Français. Depuis le début de la phase à élimination directe du Mondial, les poulains de Zlatko Dalic se sont imposés soit aux tirs buts (contre le Danemark puis la Russie), soit aux prolongations comme ils l’ont fait mercredi en demi-finale face à l’Angleterre (2-1). Avec la fraîcheur et la vivacité des Français, notamment de l’attaquant Kylian Mbappé, la Croatie pourrait encore attendre longtemps avant de pouvoir tenir sa revanche.

Maitrise croate

Toutefois, le coach croate voit en ces victoires arrachées au bout du suspens une source de motivation nécessaire. En cas de prolongation, les Croates auraient donc un avantage psychologique sur leurs adversaires qui n’ont eu besoin que de 90 minutes pour s’imposer jusqu’ici. Ce qui n’est pas loin de rappeler le dernier Euro, où la France s’était inclinée en finale (1-0) contre le Portugal aux prolongations. Les « Bleus » étaient en face des Portugais qui avaient déjà disputé les prolongations et étaient même allés jusqu’aux tirs durant les quarts. Les Croates ont donc le mental, ce d’autant plus que depuis les huitièmes, les « Vitreni » ont gagné après avoir concédé à chaque fois l’ouverture du score.

Contrairement à la France favorite au titre, la formation croate a avancé en sérieux outsider tout au long de la compétition. Comme les “Bleus”, l’équipe a terminé en tête de sa poule avec trois victoires (contre deux et un nul pour les Français), s’offrant au passage un succès de prestige en matant l’Argentine de Lionel Messi (3-0). Ensuite, il n’a été que question de prolongations et de tirs au but malgré de belles performances de ses stars Luka Modric, Ivan Rakitic ou encore Mario Mandzukic, le héros contre l’Angleterre.

Le 15 juillet, l’une des équipes a donc rendez-vous avec l’histoire. La France, qui part favorite de ce duel, aura l’occasion d’obtenir sa deuxième étoile en or après 1998. Pour les Croatie, ex république Yougoslave, l’occasion est trop belle : elle peut se venger et remporter la première Coupe du monde de son histoire.

Par Ange Atangana