Cameroun-Union africaine : Les retombées de la visite du président de la Commission à Yaoundé

Moussa Faki Mahamat a achevé ce samedi une visite officielle de trois jours dans la capitale camerounaise, occasion pour le responsable de s’enquérir de la situation actuelle du pays à la veille de l’échéance électorale.

Le Cameroun a accueilli du 12 au 14 juillet un invité de marque. Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’Union africaine (UA) à effectué un séjour de trois jours à Yaoundé. Après des échanges jeudi à son arrivée avec le Premier ministre, Philemon Yang, venu l’accueillir à l’aéroport de la capitale camerounaise, et Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures, le patron de l’UA a rencontré le président camerounais hier vendredi au Palais de l’Unité.

Avec Paul Biya, Moussa Faki Mahamat est revenu sur les avancées du dernier Sommet de l’UA à Nouakchott en Mauritanie. L’institution panafricaine connaît de nombreuses réformes: l’établissement du passeport panafricain; l’instauration d’une taxe sur les importations pour son autofinancement; la création de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) qui doit entrer en vigueur en 2019. Le Cameroun encourage d’ailleurs cet accord dont il a été parmi les premiers signataires au terme du Sommet extraordinaire de l’Union à Kigali, au Rwanda, le 21 mars 2018.

De même, le tête-à-tête entre les deux hommes a permis de revenir sur les questions brûlantes dans le pays. Parmi celles-ci on compte la lutte contre Boko Haram à l’Extrême-Nord, la gestion des réfugiés, l’insécurité entretenue par des bandes armées étrangères à l’Est et dans l’Adamaoua et surtout la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

A propos de ce dernier sujet, la visite du président de la Commission de l’UA aura été une opportunité pour toucher du doigt la réalité sur le terrain et mieux apprécier les efforts fournis par les pouvoirs publics, pour le retour de la situation à la normale.
A l’issue de cette visite, on peut espérer que le Moussa Faki Mahamat puisse sonner la mobilisation internationale en faveur du Plan d’assistance humanitaire d’urgence décidé par le chef de l’Etat camerounais pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en proie aux violences des sécessionnistes.

Cette visite du président de la Commission de l’UA au Cameroun est la deuxième depuis son élection en janvier 2017 à la tête de l’institution panafricaine. En mai de la même année, le Tchadien c’était déjà rendu à Yaoundé pour remercier le Cameroun d’avoir soutenu sa candidature pour la présidence de l’UA.

Elle intervient également au cours d’une année électorale, la présidentielle étant prévue le 7 octobre prochain. Moussa Faki Mahamat a indiqué que l’UA enverra une délégation pour s’assurer de la bonne tenue du scrutin.

Par Ange Atangana