Electrification rurale : Le Cameroun en quête de solutions

Pas moins de 132 milliards de FCFA ont récemment été mobilisés dans le cadre du projet d’électrification rurale et d’accès à l’énergie dans les zones sous-desservies au Cameroun (PERACE)  dont le but est d’assurer l’éclairage de 687 localités à travers le pays.

Le Cameroun, tout comme les autres pays d’Afrique au Sud du Sahara, fait face à un sérieux problème d’accès de ses populations aux services de base, notamment l’eau potable et l’énergie électrique. De nombreux ménages et entreprises en zone rurale, utilisent encore les moyens de bord pour pallier l’absence ou le rationnement de l’énergie électrique. Ampoules rechargeables, bougies, lampes-tempêtes et autres groupes électrogènes sont autant de solutions qui ne mettent pas toujours à l’abri du désagrément.

Cette situation est exacerbée par la vétusté, la saturation et la faible disponibilité des équipements de production, de transport et de distribution d’électricité, qui entraînent des interruptions fréquentes et le plus souvent prolongées de la fourniture d’électricité dans les villages. Pourtant, ces zones qui présentent un taux d’accès très limité à l’énergie jouissent de nombreuses potentialités pas ou très peu exploitées. Conséquences, les besoins en énergie sont énormes. Les populations ont besoin d’éclairage et le taux d’électrification reste faible en milieu rural, soit moins de 22% selon les statistiques de l’Agence d’électrification rurale (AER) du Cameroun.

Pour parvenir à électrifier ces zones encore plongées dans le noir, l’Etat est conscient du fait qu’il ne devra plus exclusivement compter sur l’aboutissement des grands projets de centrales et barrages hydro-électriques dont la réalisation se trouve quelques fois contrariée par les impératifs environnementaux et surtout financiers. De ce fait, le gouvernement camerounais a engagé depuis quelques temps déjà, plusieurs actions. Parmi elles, le processus de mise en place d’un fonds d’énergie rurale, visant à investir dans le secteur.

La dernière initiative en date concerne le projet d’électrification rurale et d’accès à l’énergie dans les zones sous-desservies au Cameroun (PERACE).  Le projet a pour but, de booster l’offre en électricité dans six régions du pays (Adamaoua, Nord, Extrême-Nord, Est, Nord-Ouest et Sud-Ouest). Il est financé à hauteur de 236,9 millions de dollars, soit environ 132 milliards de FCFA

Selon le ministre de l’Eau et de l’Energie Camerounais, Gaston Eloundou Essomba, “au moins 687 localités seront touchées par ce projet, soit une couverture de près de 1,7 millions d’habitants correspondant sensiblement à 370 000 ménages”.

Le projet permettra de relever les nombreux défis d’accès à l’électrification rurale que sont : L’insuffisance des financements, à laquelle s’ajoute le manque de lisibilité dans la planification des ouvrages et des équipements. La faible capacité des acteurs en termes de compétences techniques qualifiées, l’inexistence d’une industrie de fabrication des matériaux électriques rentrant dans la construction des lignes Moyenne tension et Basse tension entre autres.

Par Hermine Anenigne