Mercato : Les footballeurs africains aux petits trots

Officiellement ouvert en Europe depuis le 1er juillet dernier, le marché des transferts ne connaît pas vraiment des mouvements des professionnels africains, notamment ceux qui ont participé récemment au Mondial en Russie.

Riyad Mahrez (Algérie)

Après quatre saisons à Leicester City, où il a notamment remporté la Premier League en 2016 (D1 anglaise) puis désigné meilleur joueur du championnat la même saison, Riyad Mahrez a finalement signé chez Manchester City, le champion d’Angleterre en titre. La presse britannique estime le transfert du Ballon d’or africain 2017 à 68 millions d’euros, faisant du meneur algérien le joueur africain le plus cher évoluant en Europe. Le transfert de l’international algérien de 27 ans va rapporter plus de 10 millions d’euros à son ancienne équipe Le Havre. Le club Normand avait mis une condition dans le contrat du joueur lorsqu’il a quitté le Havre pour seulement 500 000 euros. Cette condition consiste à avoir 15% du prix de revente du  joueur algérien.

Naby Keïta (Guinée)

Attendu depuis l’année dernière, le club anglais Liverpool a officialisé l’arrivée du milieu de terrain guinéen Naby Keïta. Le capitaine du Syli national, ex-sociétaire du RB Leipzig en Allemagne, a signé chez les Reds contre un chèque de 60 millions d’euros. En Allemagne, le joueur de 23 ans a terminé vice-champion de Bundesliga derrière le Bayern en 2017.

Kwadwo Asamoah (Ghana)

Libre de tout contrat après la fin de son bail à la Juventus, le milieu de terrain ghanéen Kwadwo Asamoah s’est engagé avec l’Inter Milan pour trois saisons, jusqu’en 2021. Arrivé à la Juventus en 2012, le joueur de 29 ans a remporté six titres de champion d’Italie (d’affilée), quatre fois la Coupe d’Italie et participé aux deux finales perdues par le club piémontais en 2015 et 2017.

Les Mondialistes à peine en vue

Le mercato pour la plupart des pays occidentaux se termine en fin août 2018. A un mois de la clôture des transferts en Europe, les footballeurs africains ayant participé au Mondial russe, n’occupent pas véritablement le haut du tableau en termes de sollicitations au sein des grands clubs. Sortis au premier tour, leur valeur sur le marché international des transferts n’a pas beaucoup évolué. Outre le Marocain Ayoub El Kaabi, les autres Mondialistes n’agitent pas le marché des transferts.

La révélation du dernier Championnat d’Afrique des nations (CHAN) qu’il a remporté avec le Maroc en terminant meilleur buteur a choisi la Chine. Alors que des rumeurs circulaient à propos de l’intérêt de grandes écuries européennes (l’Atletico de Madrid et l’Olympique de Marseille), le désormais ex-sociétaire Renaissance de Berkane au Maroc a préféré le club chinois Hebei Fortune où il évoluera aux côtés de l’Ivoirien Gervinho et des stars argentines Javier Mascherano et Lavezzi. Son contrat de 6 millions d’euro pour deux ans et demi, inclut également une clause de 30% en cas de revente. Avec la signature de ce contrat, l’attaquant de 25 ans est devenu le plus gros transfert d’un joueur marocain de la Botola (championnat marocain de football).

Autre Mondialiste, le Tunisien Wahbi Khazri a officiellement rejoint l’AS Saint-Etienne, club de Ligue 1 en France depuis le 17 juillet dernier pour quatre ans. Le montant du transfert n’a pas été révélé par le club anglais Sunderland (3e division), qui avait prêté le joueur au Stade Rennais la saison dernière. Attendu comme l’un des espoirs tunisiens au Mondial 2018, le milieu de 27 ans a terminé la compétition avec deux buts.

Par Jean Daniel Obama