Olympisme : Vers la fin de turbulences à l’Acnoa

L’Algérien Mustapha Berraf a décidé de se porter candidat à la tête de l’Association des Comités nationaux Olympiques d’Afrique. Il devrait affronter le camerounais Kalkaba Malboum au mois de novembre 2018 au cas où ce dernier décide de revenir à la course, après son acquittement par le TAS en mai dernier.

L’élection du nouveau président de l’Association des Comités nationaux Olympiques d’Afrique (Acnoa) se tiendra au mois de novembre 2018 à Tokyo au Japon. Mustapha Berraf, le premier vice-président de cette association a déjà déclaré sa candidature. C’était mardi dernier lors de l’assemblée générale de cette instance qui s’est tenue en Algérie, en marge de l’ouverture des Jeux africains de la Jeunesse (JAJ) qui s’y tiennent depuis le 18 juillet dernier.

A l’inverse, le général ivoirien Lassana Palenfo dont l’élection a été annulée par le Tribunal arbitral du Sport (TAS) au mois de mai 2018, a décidé de ne pas se représenter lors de la prochaine assemblée générale. L’Algérien Mustapha Berraf qui a assuré l’intérim de l’institution depuis la mise à l’écart du général Palenfo par le Comité d’urgence en novembre 2017, est donc actuellement le seul candidat déclaré à cette élection.

Pour mémoire, le général Palenfo avait été porté à la tête de l’Acnoa, à la suite de la disqualification de la candidature  Kalkaba Malboum pour « violation du code éthique » de l’instance. Le Camerounais avait été disqualifié par le comité exécutif de l’Acnoa qui lui reprochait d’avoir utilisé l’aide et les ressources du gouvernement camerounais pour mener sa campagne. Après une longue procédure, le TAS a fini par annuler les sanctions qui pesaient sur le général Kalkaba. Des sanctions qui avaient permis à Lassana Palenfo d’être conduit comme président de l’instance.

Mustapha Berraf est actuellement le président du Comité olympique et sportif algérien. L’ancien basketteur de 64 ans a été réélu en mai 2017 avec 80 voix contre 45 pour son adversaire Abdelhakim Dib. L’algérien a été porté à la tête de la commission d’éthique de l’Acnoa lors de la 52è session ordinaire de l’instance qui s’est tenue à Abuja au Nigeria du 31 juillet au 3 août 2017. Il avait déjà été réélu premier vice-président de l’Acnoa pour la 5e fois à l’occasion des travaux de la 17e Assemblée générale de cette instance tenue entre le 9 et le 11 mai 2017 à Djibouti.

Par Jean Daniel Obama