Football africain : Ces nations qui font confiance aux entraineurs du continent

Depuis la fin du Mondial 2018, plusieurs sélections nationales ont réaménagé leurs staffs techniques pour les futures échéances. Contrairement à d’autres, elles ont confié les rênes aux techniciens locaux. Petit tour d’horizon.

Emmanuel Amuniké (Tanzanie)

L’ex-international nigérian Emmanuel Amunike, vient d’être nommé entraineur principal de la Tanzanie. Il a signé un bail de deux ans avec la fédération tanzanienne de football. A 47 ans, l’ex attaquant des “Super Eagles” était sans contrat depuis qu’il a quitté la tête de la formation d’Al Kharthoum Watani au Soudan.

Ancien sociétaire du FC Barcelone en Espagne, le vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 1994 en Tunisie et champion olympique en 1996 avec le Nigeria devra réaliser l’exploit de qualifier les “Kilimanjaro Stars” pour leur toute première CAN, l’année prochaine au Cameroun.
Deuxième exæquo d’un groupe L moyen des éliminatoires de la CAN 2019 après un match nul lors de la première journée face au Lesotho, la Tanzanie a également pour adversaire l’Ouganda et le Cap-Vert.

Ibrahim Kamara (Côte d’Ivoire)

Jusque-là intérimaire après le départ du Belge Marc Wilmots au mois de novembre 2017, Ibrahim Kamara est le nouveau sélectionneur des Eléphants de la Côte d’Ivoire. Il a été nommé pour un contrat de deux ans renouvelable, qui prend fin le 30 juin 2020.

Selon la feuille de route qui lui a été donnée par la fédération ivoirienne de football, le nouveau sélectionneur a pour mission principale de qualifier la Côte d’Ivoire à la CAN Total Cameroun 2019 et préparer celle de 2021 qui sera organisée en Côte d’Ivoire. Plusieurs fois international ivoirien, Kamara a joué en France, mais seulement dans des clubs de divisions inférieures.

Djamel Belmadi (Algérie)

Djamel Belmadi succède à Rabah Majer (limogé au mois de juin dernier) pour un contrat de quatre ans. Il sera présent sur le banc de touche des fennecs jusqu’au Mondial 2022 prévu au Qatar. Capitaine des Fennecs lors de la CAN 2004 en Tunisie, l’ancien international de 42 ans a évolué avec la sélection nationale algérienne entre 2000 et 2004. Il a inscrit cinq buts en vingt matches.

A l’instar des autres nouveaux sélectionneurs, Djamel Belmadi a pour mission de qualifier l’Algérie pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Son premier match teste en compétition sera un match de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019 en Gambie en septembre.

Faouzi Benzarti (Tunisie)

Faouzi Benzarti qui était déjà à la tête de la Tunisie en 2011, effectue son retour dans le staff des Aigles de Carthage pour une durée de deux ans. A 68 ans, il quitte le Wydad Casablanca pour succéder à Nabil Maâloul, démissionnaire et en partance pour le club qatari Al-Dahil. L’ancien entraineur de l’Espérance Sportive de Tunis et de l’Etoile du Sahel fera ses premières preuves le mois prochain, lors du déplacement au Swaziland, dans le cadre de deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019. Les Aigles de Carthage comptent déjà 3 points, grâce à leur victoire (1-0) sur l’Egypte au mois de juin 2017.

Par Jean Daniel Obama