Paix et sécurité : La RDC et le Soudan du sud au cœur d’un sommet à Luanda

La capitale angolaise abrite un sommet régional ce mardi 14 août pour analyser l’évolution de la situation de ces deux pays et celle du continent.

Le sommet qui s’ouvre demain mardi dans la capitale angolaise, se penchera en général sur la situation politique dans quelques pays de la région, à la lumière des derniers évènements survenus sur le continent. Mais en particulier, la rencontre visera à analyser l’évolution de la situation en République démocratique du Congo (RDC), les accords signés au Soudan du Sud pour la paix mais aussi à analyser la situation politico-sécuritaire en Afrique, a précisé Manuel Agosto, ministre des Affaires étrangères angolais. Au cours de la réunion, seront également sur la table des chefs d’Etat, la persistance des violences en RCA et la situation au Lesotho.

Faisant le bilan des activités diplomatiques du président João Lourenço, le chef de la diplomatie angolaise, a également souligné que le sommet se tiendrait à base du principe selon lequel, les problèmes de la région doivent être, en priorité, résolus par les Chefs d’Etat ou des Gouvernements des pays respectifs. Sont donc attendus à Luanda, les présidents gabonais Ali Bongo, ougandais Yoweri Museveni, rwandais Paul Kagame, zambien Edgar Lungu, congolais Joseph Kabila (RDC), Denis Sassou Ngesso (Congo Brazzaville) ainsi que le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

Ce sommet intervient six jours après que le président de la RDC, Joseph Kabila, ait désigné un dauphin pour la prochaine présidentielle. Il a ainsi tenu sa promesse de respecter la Constitution qui ne lui permettait pas de briguer un troisième mandat. Depuis son accession à l’indépendance le 30 juin 1960, la RDC s’apprête donc à connaître la première alternance pacifique de son histoire. Ce sera après la présidentielle du 23 décembre prochain.

Par Hermine Anenigne