Kenya : Un centre sino-africain pour protéger l’environnement

Le secrétariat intérimaire chargé de gérer ce Centre de coopération pour l’environnement a été lancé récemment à l’Office des Nations Unies à Nairobi.

Dans le but d’assurer la protection de l’environnement et stimuler la coopération entre l’Afrique et la Chine, de hauts responsables kényans et des officiels chinois ont mis en place le secrétariat intérimaire du Centre de coopération Chine-Afrique pour l’environnement. Prenant part à la cérémonie de lancement de cette structure le 19 août dernier à Nairobi au Kenya, Joyce Msuya, directrice exécutive adjointe du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), a déclaré qu’une fois opérationnel, le Centre de coopération Chine-Afrique pour l’environnement revitalisera la croissance inclusive et verte en Afrique.

Un avis partagé par Beyene Russom, l’ambassadeur d’Erythrée au Kenya et doyen du corps diplomatique africain. Le diplomate a assuré qu’il était optimiste sur le fait que le Centre de coopération Chine-Afrique pour l’environnement catalyserait le développement vert sur le continent. Avec un million de dollars déjà alloué par la Chine pour soutenir les opérations clés du centre, cet organisme régional est chargé de promouvoir l’interaction et le dialogue sur les politiques environnementales, la formation et le renforcement des capacités.

Dans une lettre lue par Liu Ning, représentant permanent adjoint du PNUE, le ministre chinois de l’Ecologie et de l’Environnement, Li Ganjie, a indiqué que la Chine était déterminée à aider l’Afrique à réaliser ses aspirations écologiques. « La Chine partagera avec ses amis africains les concepts et les expériences de nos progrès écologiques et de notre protection de l’environnement, promouvra la communication et la coopération mutuelles et abordera conjointement les défis environnementaux mondiaux », a déclaré M. Li.

Par Ange Atangana