Campagne présidentielle : Le candidat Biya fait sa première sortie à Maroua

Le président sortant était ce samedi 29 septembre dans la capitale régionale de l’Extrême-nord pour conquérir l’électorat local.

Longtemps attendu sur le terrain depuis l’ouverture officielle de la campagne présidentielle le 22 septembre dernier, Paul Biya, le président candidat à sa succession a entamé la sienne ce samedi 29 à Maroua. Le candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) s’est adressé à ses militants et aux populations du chef-lieu de la région de l’Extrême-nord à qu’il a exposé ses projets pour la région.

Tout en remerciant les élites et populations pour leur accueil, celui qui mise sur « la force de [son] expérience » pour la victoire le 7 octobre prochain, a annoncé la construction et la réhabilitation de quelques chantiers énergétiques, notamment des barrages et le pari de l’électrification solaire. De même, Paul Biya n’exclut pas l’introduction d’une ligne de chemin de fer dans cette partie boréale du pays. Ce, afin de faciliter davantage le transport des biens et des personnes et pour contribuer également aux échanges avec le Tchad voisin.

Aussi, le « candidat naturel » du parti au pouvoir s’est félicité de la résilience des populations qui ont dû faire face aux extrémistes de la nébuleuse terroriste Boko Haram. En effet, à travers les comités de vigilance, les populations ont participé à la lutte contre les djihadistes, qui sont désormais en repli dans la région.

Fille ainée du président

Créée à la faveur du décret du 23 août 1983, la région de l’Extrême-nord est considérée comme la première réalisation du Renouveau. A cet effet, les populations de cette région ont toujours marqué leur attachement au RDPC et à son candidat. Lors de la dernière présidentielle de 2011 par exemple, Paul Biya était arrivé en tête dans cette partie du pays avec plus de 90% de voix. Avec plus d’un million d’électeurs sur les quelques six millions recensés par Elections Cameroon (ELECAM, organe en charge des élections) pour le scrutin du 7 octobre, la région constitue un vivier important de votants.

Réceptives à la sollicitation du candidat Paul Biya, les populations de l’Extrême-nord entendent ne pas déroger à leur habitude et renouveler leur confiance à l’actuel locataire d’Etoudi. C’est ce qu’ont réitéré le président de l’Assemblée nationale, natif de la région, et le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Maroua au cours de leurs allocutions ce samedi.

Par Ange Atangana