Etats-Unis/Afrique : Melania Trump pour un nouvel élan

 

Entamé le 1er octobre dernier, le périple africain de la première dame américaine, dont les visées sont essentiellement « diplomatique et humanitaire », se poursuit ce jeudi au Malawi après le Ghana.

« Je n’oublierai jamais cette expérience incroyable et les histoires que j’ai entendu. Les donjons que j’ai vu, c’est vraiment quelque chose que les gens devraient voir et vivre». Tels sont les mots prononcés hier mercredi par Melania Trump au moment de quitter le Ghana, première étape de la tournée que la première dame américaine effectue pendant une semaine sur le continent.

Arrivée à Accra mardi, l’épouse de Donald Trump a été reçue puis s’est entretenue avec la première dame ghanéenne Rebecca Akufo-Addo. Pour donner une connotation humanitaire à sa venue, l’Américaine a visité le service pédiatrique d’un hôpital d’Accra, où elle a offert des présents aux jeunes patients. La première dame américaine a également rencontré les chefs du peuple Fanti et s’est rendue mercredi à Cap Coast, à 150 km de la capitale ghanéenne, pour visiter un ancien fort esclavagiste.

Comme annoncé le 21 août dernier, cette visite doit permettre à Melania Trump de s’instruire sur les questions concernant les enfants du continent et de s’informer sur sa riche histoire et sa culture. Au moment où le président américain regarde le continent avec dédain et entend réduire les fonds alloués à l’Afrique, son épouse défend les actions de l’Agence américaine pour le développement (USAID)

Melania Trump compte mettre en lumière le travail de cet organisme et venir en aide aux enfants défavorisés. « Que ce soit pour l’éducation, la dépendance des drogues, la faim, la sécurité sur internet, les intimidations, la pauvreté ou les maladies, ce sont trop souvent les enfants qui sont les premières victimes dans le monde », a-t-elle expliqué. De même, cette tournée devrait donner un nouvel élan aux relations entre l’Afrique et Washington étant donné que la nouvelle administration américaine ne manifeste pas vraiment d’intérêt pour le continent.

Tout comme Mme Trump, Michelle Obama, l’épouse de l’ancien président américain avait aussi effectué une tournée en Afrique. En juin 2016, l’alors première dame des Etats-Unis s’était rendue au Cap-Vert, au Liberia et au Maroc. Pour Mme Trump, les prochaines étapes concernent le Malawi, le Kenya et l’Egypte où elle va continuer de défendre son initiative #BeBest (être  meilleur) destinée aux plus jeunes.

Par Ange Atangana