Contentieux électoral : La retransmission en direct des procès suscite l’engouement des Camerounais

Depuis son ouverture le 16 Octobre dernier, la Cameroon Radio Télévision (CRTV) a  pris les dispositions nécessaires pour permettre aux Camerounais de vivre en direct, les plaidoiries depuis le siège du Conseil constitutionnel à Yaoundé. Le signal est en outre partagé par plusieurs chaines de télévisions privées locales ainsi que sur les réseaux sociaux.

Les télévisons camerounaises surprennent le public national et international depuis le 16 octobre dernier en retransmettant en direct, à partir du signal distribué par la CRTV, la télévision publique, les audiences relatives au contentieux électoral de la dernière présidentielle.

L’initiative est accueillie favorablement par de nombreux Camerounais qui la vivent tel un match de football des Lions indomptables, l’équipe Nationale de football du pays. Dans divers endroits publics, des foules sont mobilisées autour du petit écran pour vivre ces grands moments de la démocratie camerounaise. D’ailleurs, plusieurs téléspectateurs ont préféré suivre le déroulement du contentieux  post électoral plutôt que de regarder la rencontre qui a opposé mardi le Malawi au Cameroun dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019. Le match était pourtant retransmis en direct  par le premier Canal de la CRTV pendant que le contentieux passait sur CRTV news et CRTV Web.

Cet état des choses démontre à suffisance l’attachement et l’engouement que les Camerounais ont à l’endroit de l’élection présidentielle du 7 octobre dernier. Surtout que sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes relaient et commentent les avis des parties.

Au-delà de l’aspect novateur, cette retransmission donne l’occasion au peuple camerounais de se faire une idée bien précise sur la réalité du vote qui s’est déroulé le 07 Octobre. En somme, lors des précédentes élections, les électeurs et les Camerounais dans l’ensemble n’avaient pas la possibilité de pouvoir confronter en direct et de façon contradictoire les différentes parties en compétition. Ils pouvaient juste s’en tenir aux résumés des journalistes qui variaient d’un média à un autre.

Responsabilité des citoyens

Cette retransmission a aussi pour but de responsabiliser les citoyens et de prévenir les manœuvres de discorde que certains candidats ou représentants de candidats peuvent tenter de lancer. Cette situation peut expliquer la baisse d’activités constatée sur la toile lors du passage de la parole à la partie défenderesse. Cela montre que chaque Camerounais qui suit le débat met dans la balance les arguments et les contres arguments pour se faire son idée sur le déroulement du scrutin.

Par ailleurs, les médias audiovisuels camerounais ont aussi souhaité donner la chance aux chancelleries du monde entier afin d’assister à ce choc d’idées entre plusieurs acteurs du processus électoral et  d’établir la vérité sur la crédibilité de cette élection présidentielle. Cet état de choses montre clairement  la contribution ô combien importante des médias, dans la diffusion de l’information crédible dans cette élection en particulier et leur rôle dans la réussite du scrutin en général.

Par Simon Metsengue