Sénégal : La paix et la sécurité au cœur d’un forum à Dakar

La capitale sénégalaise abrite depuis ce matin la cinquième édition du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique. Cette rencontre qui se déroule dans un contexte de globalisation des défis sécuritaires, mettra un accent particulier sur le développement durable du Sahel.

Depuis maintenant cinq ans, le Forum international de Dakar sur la paix et sécurité s’impose comme un rendez-vous incontournable des décideurs impliqués en Afrique. Lancé lors du Sommet de l’Élysée de 2013 en France, la première édition du forum s’est tenue en décembre 2014 à Dakar. Depuis lors, le Forum rassemble annuellement de nombreux chefs d’État et de gouvernement africains, des partenaires internationaux, ainsi que de multiples acteurs de la paix et de la sécurité.

Placée sous le thème : «Paix et sécurité en Afrique: enjeux de développement et de stabilité durables », l’édition 2018 du forum tout comme les quatre précédentes, rassemble plus de 500 participants de haut niveau venus du monde entier. La situation qui perdure au Sahel est l’une des préoccupations majeures de cette cinquième rencontre. Et pour les différents acteurs de la paix, le développement doit être au cœur du règlement de l’insécurité au sahel pour espérer une sortie de crise durable. Car, l’échec militaire pour y ramener la paix rencontrée jusqu’ici montre que l’option tout-sécuritaire est insuffisante pour stabiliser la région. Il sera ainsi surtout question ici de l’opérationnalisation de la force du G5 Sahel, dont le déploiement est retardé par l’épineux problème de son financement.

En plus du Sahel, de nombreuses autres réflexions seront menées durant ces deux jours autour de trois thèmes principaux pour mieux cerner les nouveaux enjeux sécuritaires et stratégiques auxquels fait face le continent. Il s’agit de la protection de droits et libertés dans le contexte de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, la coopération internationale pour une paix durable et partenariats multilatéraux en matière de renseignement et la lutte contre le cyber terrorisme.

Des problématiques qui imposent la recherche de solutions tendant à conforter le lien entre sécurité, paix et développement, dans une perspective de durabilité. Durant ces deux jours de travaux, les différents acteurs de la paix ont donc la lourde charge d’explorer les différentes manières de construire une culture de la paix en s’appuyant sur les ressources de l’Afrique. Car, la paix et la sécurités sont des leviers indispensables pour le développement du continent et sans elles, il ne peut y avoir de développement pour tous.

Financé et organisé par la Direction générale des relations internationales et stratégiques (DGRIS), du ministère français des Armées, en collaboration avec le Sénégal, le Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité donne l’occasion aux décideurs africains et à leurs partenaires, d’échanger sur des thèmes liés à la paix et à la sécurité sur le continent.

Par Hermine Anenigne