Rajoelina-Ravalomanana : L’affiche du second tour de la présidentielle malgache

Les deux anciens chefs d’Etat sont arrivés en tête du scrutin du 7 novembre dernier, selon les résultats rendus par la commission électorale.

Le second tour de l’élection présidentielle aura bien lieu à Madagascar. Aucun des 36 candidats en lice n’a récolté les 50% nécessaires pour être élu au premier tour. Selon les résultats rendus samedi dernier par la Commission électorale nationale indépendante du pays (CENI), deux anciens présidents vont saffronter au second tour de la présidentielle.

Arrivé en tête de la présidentielle avec 39,19%, Andry Rajoelina, 44 ans, candidat du TGV, marque son retour sur la scène politique de la Grande île. Ayant assuré l’intérim à la présidence du pays entre 2009 et 2014, l’homme d’affaires et ancien maire de la capitale Antanarivo avait été interdit de prendre part au scrutin présidentiel de 2013 qui a porté Hery Rajaonarimampianina au pouvoir. Ce dernier ne retournera pas d’ailleurs au Palais d’Iavoloha, puisqu’ayant terminé troisième avec 8,84% des suffrages.

Un parfum de revanche pour Ravalomanana

Face à lui, le jeune candidat du TGV, sera opposé à son prédécesseur Marc Ravalomanana, 68 ans. Président de Madagascar entre 2002 et 2009, cet autre homme d’affaires avait été contraint à la démission après de vives contestations qui avaient porté son futur challenger à la Présidence. Lui aussi avait été interdit de participer à l’élection de 2013, de peur d’attiser de nouvelles tensions dans le pays. Le candidat de TIM entend prendre sa revanche sur Andry Rajoelina et ainsi reconquérir le fauteuil présidentiel.

En attendant le 19 décembre prochain, date prévue pour la tenue du second round de la présidentielle, des recours ont été déposés par certains candidats malheureux dont Hery Rajaonarimampianina, à la Haute cour constitutionnelle. Cette instance a neuf jours pour les examiner et proclamer les résultats définitifs de cette première manche.

Par Ange Atangana