Mobile money : Orange et MTN lancent l’interopérabilité en Afrique

Les groupes français et sud-africains de téléphonie mobile ont créé hier jeudi, une entreprise dénommé Mowali, qui permettra le transfert de fonds entre comptes de mobile money, en temps réel et à coût réduit, quel que soit l’opérateur sur le continent.

L’entreprise de mobil money nouvellement crée par MTN et Orange bénéficiera immédiatement des bases clients mobile money de MTN et d’Orange, et ce peu importe le pays.  Plus de 100 millions de comptes sont concernés sur 22 des 46 marchés de l’Afrique subsaharienne. Mowali est destinée à permettre l’interopérabilité au-delà des  marchés existants de MTN et d’Orange, afin d’en faire bénéficier les 338 millions de clients de mobile money en Afrique.

La plateforme connecte les  fournisseurs de services financiers et clients au sein d’un réseau unique. Elle fonctionne comme une société de services, ouverte à tout fournisseur de mobile money, en Afrique, y compris les banques, les opérateurs de transfert d’argent et les autres fournisseurs de services financiers. L’objectif recherché est d’accroître l’usage des services de mobile money auprès des utilisateurs et des commerçants. Mowali permet la libre circulation des flux de mobile money entre les comptes, quel que soit le pays et l’opérateur.

Jusqu’ici, en Afrique subsaharienne, cette activité est réduite au sein de chaque pays et ne pouvait pas se faire d’un pays à un autre. Dès lors, cette plateforme  va davantage booster les échanges et la consommation entre les pays africains. Pour les acteurs, l’initiative va accroître l’inclusion financière en utilisant les technologies du numérique et donc  un élément essentiel pour le développement économique de l’Afrique, en particulier pour les communautés les plus isolées. Par ailleurs, cela facilitera la pénétration du mobile money en Afrique.

Par Simon Metsengue