Africités 2018 : Bangangté et Libreville prennent les rênes pour 3 ans

Les élus des communes camerounaise et gabonaise ont été désignés au terme de la rencontre de cette année qui s’est tenue à Marrakech du 20 au 24 novembre et a rassemblé nombre de représentants des collectivités territoriales du continent.

 Le renouvellement des instances dirigeantes des Cités et gouvernements locaux unis (CGLU) a constitué le point d’orgue de la 8èmeédition des Africités 2018. Cette année c’est la ville marocaine de Marrakech qui a abrité l’événement du 20 au 24 novembre dernier. Au terme des débats, Rose Christiane Ossouka-Raponda, maire de Libreville, a été élue présidente des CGLU-Afrique pour un mandat de 3 ans. Son bail à la tête de cette instance expire lors de la prochaine Assemblée générale de l’organisation prévue en 2021. De son côté, la Camerounaise Célestine Ketcha Courtès, maire de Bangangté dans la région de l’Ouest Cameroun, a été reconduite à la présidence du  Réseau de Femmes élues locales d’Afrique (REFELA).

Ce sommet a aussi été l’occasion de tabler sur certains dérèglements sociaux et environnementaux. C’est à ce titre qu’un jour a été baptisé Journée de la migration. Au cours de celle-ci, il est question de  rappeler  le rôle incontournable des autorités locales et régionales dans la gestion de la migration ; et la nécessité d’en faire des parties prenantes dans la négociation du Pacte mondial sur la migration, dont la conclusion doit intervenir lors de la Conférence des Nations unies sur la migration, prévue du 8 au 11 décembre 2018 à Marrakech.

A cela s’est ajoutée, la Journée climat  qui a insisté sur l’urgence d’impliquer les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) en application de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, et même d’envisager des contributions déterminées au niveau local (CDL) enfin celle de la  Planification Urbaine  qui a mis l’accent sur la planification urbaine comme outil de base de la transition vers des villes et des territoires durables.

La 8ème édition des Africités était l’occasion pour les CGLU de célébrer son 20ème anniversaire. Au cours de cette célébration, l’hymne des CGLU Afrique composé par David André, maire de la ville de Victoria aux Seychelles et vice-président des CGLU-Afrique, a fait l’objet d’une présentation. Plusieurs autres activités ont marqué ces Africités 2018 : table ronde sur la diplomatie des villes, lancement de la campagne panafricaine  « des villes africaines sans enfant  en situations de rue » présidée par la princesse Lala Meryem, la rencontre entre les maires et élus territoriaux d’Afrique et leurs homologues d’Asie-Pacifique, essentiellement de Chine et du Japon ou encore celle entre les maires et leaders de gouvernements locaux et régionaux d’Afrique et leurs homologues noirs-américains.

La prochaine rencontre des élus communaux se tiendra à Kisumu au Kenya en 2021 lors de la neuvième édition des Africités.

Par Simon Metsengue