Objets d’arts : Pourquoi la France rétrocède à l’Afrique ses biens culturels

L’initiative annoncée il y a quelques jours, s’inscrit dans le cadre de l’engagement  pris par le président français Emmanuel Macron en novembre 2017 à Ouagadougou au Burkina Faso.   

Certains pays africains depuis plusieurs années ont formulé la demande aux anciennes puissances coloniales, de bien vouloir rapatrier les objets d’arts qu’ils ont emportés pendant la colonisation. Après quelques réticences, la France sera l’un des premiers pays occidentaux à accéder à cette demande. Celle-ci est motivée par le manque à gagner que les pays africains connaissent au profit des anciennes métropoles, qui en font un instrument touristique majeur dans leurs différents musées et expositions, sans aucune contrepartie pour les pays africains, légitimes propriétaires desdites œuvres d’arts.

La perte de ces pays africains est d’abord culturelle avant d’être économique. La période coloniale a participé à fragiliser les repères culturels des pays africains. En somme, ces masques et statuettes qui ont été emportés, existaient depuis que l’homme est devenu une entité culturelle. D’ailleurs les statuettes, masques et autres ne sont pas la particularité de l’Afrique. On en trouve en Asie du Sud-Est et en Grèce. Ces objets d’arts représentaient des divinités, et pour les abolir celles-ci, colons étaient obligés de les emporter. Mais pourquoi les a-t-on conservés au lieu de les détruire si celles-ci provenaient des fausses croyances ?  Peut-être par curiosité.

Domination des peuples africains

Cet état des choses a favorisé la domination des peuples africains et qui est la cause première du sous-développement du continent noir. Tout développement économique a pour socle un modèle culturel. C’est ce qui explique la puissance de l’occident sous le modèle judéo-chrétien, celle de la Chine sous le modèle bouddhiste, la puissance de l’Inde ayant pour modèle la culture hindoue et enfin, les puissances des pays du Moyen-Orient ayant pour modèle la culture islamique.

Cependant, le continent noir pense devenir puissant en adoptant tous ces modèles qui lui sont étrangers. Mais depuis près d’un siècle, l’Afrique est toujours plongée dans le sous-développement. Pour y remédier, la plupart des gouvernements africains réunis autour de l’Union Africaine tentent de reconstituer le socle culturel africain. L’une des étapes consisterait au retour de tous les objets d’arts emportés lors de la colonisation. C’est pour ce faire que la France est à féliciter pour avoir pris cet engagement. Il est également demandé aux autres pays à savoir l’Espagne, la Grande Bretagne, le Portugal et tous les Etats théocratiques ayant dépouillé l’Afrique noire de ses divinités, de suivre l’exemple de la France pour qu’enfin, l’Afrique puisse se réapproprier sa culture, socle de son émergence future.

Par Simon Metsengue