Football: Le Cameroun tourne définitivement la page de la normalisation

Installé dans ses fonctions ce 18 décembre à Yaoundé, le nouveau président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) place son mandat sous le sceau de la rigueur, du changement et du rassemblement.

L’arrivée de Seidou Mbombo Njoya à la présidence de la Fecafoot, met explicitement fin à une période transitoire de 15 mois, menée par le Comité de normalisation avec à sa tête l’avocat Franck Happi. Elu avec brio le 13 décembre dernier face à sept autres candidats dont l’ancien Lion indomptable Joseph Antoine Bell, le nouveau président a pris fonction ce 18 décembre au cours d’une cérémonie de passation de pouvoir présidée par le représentant du ministre camerounais des Sports.

L’ancien officier de développement de la Fédération internationale de football association (Fifa) place ainsi son mandat de quatre ans sous le signe de « la rigueur, du changement et du rassemblement avec pour socles l’éthique et la gouvernance ». Conscient des maux qui minent l’instance faitière du football de son pays depuis le départ de l’ancien président Iya Mohammed il y a cinq ans, Seidou Mbombo Njoya entend mettre à profit sa longue expérience dans la gestion du football sur le plan national et international afin de mener à bien son ambitieux programme.

Articulé autour de plusieurs points (mode de gestion revu, amélioration du travail technique, amélioration des conditions de travail des entraineurs et des footballeurs, renforcement de la collaboration avec les partenaires comme les médias et les sponsors), le programme du nouveau président nécessite la contribution de toute la grande famille footballistique du Cameroun. Le but étant de redorer l’image de la Fecafoot et celle du football local.

L’ancien responsable du protocole présidentiel à la Confédération africaine de football (CAF) devrait donc ramener la paix et la sérénité dans la maison Fecafoot, minée par plusieurs années de conflits qui ont valu un passage obligatoire au Tribunal arbitrale du sport (TAS). L’action prioritaire de son début de mandat est l’achèvement des travaux du siège de la fédération lancés en 2012.

Par Joseph Samuel Zoé